Avis complètement personnels·Jeux Vidéo

Final Fantasy VII Le Remake qui se croyait malin

Je pense me ranger du côté de ceux qui considèrent ce Final Fantasy VII Remake comme un énorme « projet » inintéressant.
Il met en exergue une écriture niaise avec une mise en scène qui en fait beaucoup trop, créant des grosses séquences de malaise. L’original était simple, sobre. Que ce soit volontairement ou à cause de limitations techniques, c’était le résultat et ça avait un charme complètement dénaturé par ce remake.
Soyons juste, celui-ci suit la direction empruntée par les diverses œuvres constituant l’univers étendu de FF7 et qui ont déjà donné une vision altérée de cet univers. Ainsi, c’est toujours en lien avec cette idée de simplicité qu’avait l’original, mais j’ai vraiment du mal avec le fait vouloir rendre l’écriture plus « moderne » avec un Barret franchement beauf ou un Cloud trop d4rk. Idem pour les dialogues ; entendre Cloud dire « Ah oui, Hojo, ce fils de pute », je ne sais pas, c’est bizarre. Inversement, l’absence de trainée de sang dans les laboratoires de la Shinra au profit d’un jus de cassis enlève grandement la tension et le mystère de la scène originale.
La question est toujours la même concernant les remakes. Jusqu’où être fidèle ? Peut-on changer le ton ? Je n’ai pas la réponse à ces questions, des fois ça me convient, d’autres fois, beaucoup moins. Sachez simplement que ce Remake prend une position définitive sur la fin.

Par contre, impossible d’évoquer ce Remake sans parler de sa structure et du fait que ce ne soit que la partie 1. Non seulement, en termes de communication, c’est très limite, mais surtout en jeu, ça étire tout pour gagner du temps.
De 1 à 2 couloirs dans l’original (j’ai vérifié en le relançant), on se retrouve avec un chapitre d’une heure quand ce n’est pas une invention totale. Et si le jeu essaye de le justifier en prétendant en profiter pour plus creuser son univers ou ses personnages, ça échoue parfois lamentablement (à commencer par Jessie, énième forceuse à tomber amoureuse de Cloud).
De manière générale, ça ne m’a jamais semblé inspiré. C’est juste là pour gagner du temps. Comme ces nombreuses phases lourdes types déplacer des grues pour accéder à la suite du niveau. Ce n’est pas une énigme, ce n’est pas intéressant, c’est là pour rallonger le titre c’est tout. De plus, sa fin full fan-service qui décide de prendre énormément de liberté me semble franchement paradoxale par rapport à cette structure étirée du titre.

Un mot sur la fin (SPOILERS) :

On a un jeu méticuleux qui transforme chaque détail, chaque couloir en chapitre puis qui décide tout d’un coup de tout envoyer valdinguer.

Le FF7 original m’a toujours semblé être une lutte désespérée dans un monde qui a laissé tomber. Les thèmes sont nombreux et intéressants. Ici le thème principal devient « lutter contre son destin ». Littéralement. Le remake prend la position pas inintéressante sur le papier de considérer que tout le monde connait déjà l’original et son scénario. Ainsi l’objectif à la fin n’est plus de sauver le monde mais d’échapper au destin FF7 original.
Non seulement, c’est une thématique qui a été traitée assez souvent dans le genre, mais en plus ça ne colle pas vraiment aux thèmes originaux (c’est le principe, je sais). Je ne vois donc pas l’intérêt de faire un Remake pour en fait ne pas le faire.
De plus, cette thématique de destin, dans certains cas je peux l’apprécier. Dans Legacy of Kain, c’est passionnant. Dans FFXIII, c’est bancal, mais pas totalement raté. Mais j’ai joué à Kingdom Hearts, j’ai compris qu’ici ce n’était pas amené pour l’intérêt du propos mais simplement pour faire revenir Zack, peut-être pour empêcher la mort d’Aerith. Bref pour faire du fan-service bien gras. Parce que Nomura il veut nous faire faire un combat avec Cloud et Zack de la même façon qu’il voulait faire revenir Roxas, et tant pis s’il annule toute l’écriture du personnage, « c’est cool », tant pis s’il détruit tout sur son passage, « c’est cool » ..

FIN DES SPOILERS

Après honnêtement, il essaye tant bien que mal de conserver un rythme soutenu alternant narration/ »exploration » et quêtes annexes/combats. Si l’on oublie l’aspect remake, ça se tient. Et heureusement le système de combat est plutôt solide. Il mélange habilement un dynamisme que j’apprécie sans tout automatiser et en demandant au joueur une constante attention en jonglant avec les personnages (parce que l’IA ne fait pas quasiment rien toute seule). Dans ses meilleurs affrontements, le système est grisant.
Cependant toutes les situations ne sont pas adaptées. Certains combats peuvent devenir extrêmement frustrant quand le jeu nous balance 5 mobs dans la tronche qui ont des pouvoirs qui immobilisent. Le jeu a d’ailleurs une curieuse façon d’envisager ses pics de difficultés. Enlever des membres de notre équipe ou juste rajouter plus de mobs, c’est souvent frustrant et peu inspiré.
Et puis justement, on en revient à la structure, jusqu’à la fin du jeu, hors Cloud, l’équipe change tout le temps. Tu commences avec Barret en coéquipier, puis Tifa, puis les deux, puis juste Aerith, puis Tifa+Aerith, puis juste Tifa, puis Tifa+Barret, … Ça n’arrête pas, on ne choisit jamais les membres qu’on veut. C’est normal, dans l’original, c’était les 5h qui précédaient la liberté, là 30. C’est particulièrement rageant sur la fin quand nos personnages sont enfin tous réunis pour ce qui semble être le final, et qu’en fait, l’aventure trouve une nouvelle raison de séparer tous les membres et de nous les faire jouer juste deux par deux.

Bref, ce Remake est bancal, souvent grossier. Sur la forme, le jeu est très beau et bien mis en scène, les combats sont chouettes et soutenus par un système de jeu efficace, le rythme est ok et la structure linéaire du titre ne me pose aucun problème. Mais sur le fond, c’est un peu absurde. Il y a malgré tout parfois un plaisir indéniable à retrouver les environnements, les personnages ou le bestiaire avec ce moteur. Un grand bravo pour les animations de combat ou les reprises musicales parfois sensationnelles d’ailleurs. Pourtant, tout ça ne suffit pas à me satisfaire. Maintenant, on ne sait pas où l’on va. On est parti pour plus de 10 ans de FF7, encore, des développeurs qui vont s’embourber dans un projet peu clair après s’être sorti d’un FF15 dont on ne pensait pas voir le jour.
Quel énorme gâchis de temps et de moyens.

Un commentaire sur “Final Fantasy VII Le Remake qui se croyait malin

  1. J’ai bien aimé ce Final Fantasy VII Remake (je dois être bon public), mais effectivement, beaucoup de points me dérangent énormément, à commencer par ce « format épisodique » et toutes les zones de remplissage qu’ils ont intégrées, en particulier cette fin surprenante. Je partage les mêmes craintes que toi, quant à la direction que le remake va prendre, et surtout si, connaissant Square Enix, on en verra un jour le bout. Par contre, les musiques étaient beaucoup trop biens. PS : j’ai tout aussi été déçue par les « trainées de sang ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s